« La mobilisation semble de plus en plus probable pour nos revendications » ! 26ème Congrès du Groupement Départemental de Saône et Loire des services publics et des services de santé.

, par udfo71

Le 26ème congrès du Groupement départemental des services publics et de santé de Saône et Loire s’est réuni à Bourbon Lancy, le 13 novembre 2012. Il a réuni une soixantaine de personnes, venant de tout le département, des centres hospitaliers, des EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées et Dépendantes) et des Mairies.

Le Secrétaire Général, Gérard GOUTERAUD, a remercié chaleureusement Cédric MEHU, secrétaire de l’Union Local de Bourbon Lancy et Joel LENOIR, secrétaire de syndicat pour le Centre Hospitalier de Bourbon Lancy pour la bonne organisation de cette réunion qui a pu se dérouler à la salle Roger LUQUET.

Dans son élocution, Gérard GOUTERAUD a dénoncé une situation de crise majeure, financière, économique et sociale sans précédent. Dans ce contexte, les délégués des syndicats Force Ouvrière des services publics et de santé du département considèrent qu’il est important de maintenir toutes leurs revendications et exigences.

Pour le syndicat, l’austérité budgétaire que les différents gouvernements imposent aux hôpitaux, aux collectivités territoriales et plus généralement aux salariés, n’est pas acceptable. Ce qu’il faut c’est un plan de relance de l’économie, c’est-à-dire soutenir la consommation par les augmentations de salaires, des pensions et retraites.

Au moment où des milliards sont distribués aux grands patrons de ce pays, puisque le MEDEF vient d’obtenir 20 milliards d’euros en seulement 10 jours de négociations, nous n’avons aucune honte à revendiquer s’exclame Gérard GOUTERAUD !

Le congrès a dénoncé les différentes lois qui portent notamment atteinte à la fonction publique républicaine et à l’hospitalisation publique. Il s’oppose à la loi HPST dite « BACHELOT » et à son contenu qui accélère les restructurations hospitalières, remettant ainsi en cause l’égalité d’accès aux soins pour la population et qui réduit l’emploi hospitalier. De même, le congrès dénonce déjà les contraintes économiques qui vont s’imposer au financement de la sécurité sociale pour 2013. Cette situation va asphyxier financièrement encore un peu plus les hôpitaux.

Sur ce point, les conséquences dans les hôpitaux ont été dramatiques ces dernières années, avec de fortes tensions budgétaires, une situation économique orchestrée par la T2A, (tarification à l’activité) (8 millions de déficit à Paray-le-Monial, 12 millions de déficit à Mâcon – 40 millions de déficit à Montceau et au Creusot etc.) Cette situation économique a entrainé une remise en question de l’offre de soins et une dégradation des conditions de travail sans précédent.

Gérard GOUTERAUD indique que pour résorber les déficits, les établissements de Saône et Loire ont dû mettre en place des plans de retour à l’équilibre (PRE) tout en optimisant l’activité (pour avoir des recettes), avec une compression des effectifs ; le cocktail est explosif et l’on a observé partout de terribles pressions sur le terrain auprès des professionnels de la Santé. Il est inacceptable qu’en tant que professionnels du soin, nous ne puissions pas prendre soin de nous-même !

On a pu constater, ici ou là dans le département, des effets sur les personnels qui peuvent se comparer à ceux que l’on a connu à France Telecom avec des syndromes dépressifs, voire des tentatives de suicide. Si Marisol TOURAINE, Ministre de la santé, propose aujourd’hui un pacte de confiance avec les hospitaliers, Gérard GOUTERAUD précise que sans les moyens nécessaires pour une vraie politique de santé publique, la confiance sera très difficile !

Le 26ème congrès du Groupement Départemental de la Saône et Loire a reconduit Gérard GOUTERAUD au poste de Secrétaire Général pour la « santé » et Éric RENAUD pour « les Services Publics ».

Davantage de photos en cliquant ici