Force ouvrière maintient la pression

, par udfo71

Monté au front contre le travail dominical dès l’automne dernier, le syndicat Force ouvrière a vu juste en prédisant que l’ouverture de Leclerc à Chalon et Carrefour Market à Châtenoy-le-Royal entraînerait la concurrence à faire de même. Pour François Bucaille, secrétaire de l’Union locale de Chalon, le risque est de voir le travail du dimanche se banaliser, et le salaire s’aligner sur celui des autres jours de la semaine. « Le consommateur du dimanche sera peut-être un jour le salarié du dimanche, estime-t-il. À long terme, ce seront peut-être des crèches, ou des services publics qui finiront par devoir ouvrir. Plus il y aura d’ouvertures le dimanche, plus ce jour sera considéré comme un jour la semaine ». FO exige la fermeture des grandes surfaces de plus de 500 m²pour protéger salariés et petits commerces. Le syndicat a à nouveau écrit au préfet pour demander une rencontre en compagnie des acteurs économiques concernés. Il souhaite un arrêté qui interdira l’ouverture dominicale aux grandes surfaces, excepté les dimanches autorisés chaque année. Une action est envisagée à la rentrée si les choses ne bougent pas. FO reste vigilant sur la position de Carrefour sud, dont il espère bien qu’il restera fermé le dimanche « sous peine de voir toute la zone commerciale ouvrir ».

le jsl par Sarah Fréquelin